26.2.09 1 commentaires

Vladislav Delay - Huone ( CR-26/Chain Reaction/1999)

OM

Quand l'electronica rencontre la répétition minimale et les décalages abstraits -mais non torturés- du dub techno... Que dire : vous avez d'un coté Vladislav Delay et de l'autre un label Mythique -Chain Reaction- et enfin Moritz Von Oswald (Maurizio/Rhythm & Sound) pour la production... ça doit faire tiquer normalement!

3 titres :
Raamat : ca pourrait être du Seefeel avec un pied et des echos dub tech?
Viite : là c'est du pure Vladislav Delay avec ses constructions haletantes et ses petits beats déconstruits sur des pseudos mini-mélodies qui s'étirent vers nulle part...
Huone : 22 minutes de kiff minimal techno mais chargé en arrière plan d'expérimentations doucement chaotiques, légèrement sensuelles et totalement hypnotiques...

Ca me rappelle le travail tout en finesse de R.Villalobos que l'on retrouve sur certains tracks, notamment dans son rmx de What time is love de KLF ou le dernier "Uli, Mein Ponyhof" Rmx de Carl Craig and Moritz von Oswald, eux-même retriturant le Boléro de Ravel sur Deutsh Gramophone! Mais bien sûr, le son de Vladislav est "sale" et gris comme le look du label, empli de ce faux souffle qui lui donne cette ambience si caractéristique...

A vynil rip in 320. Enjoy...

Vladislav Delay - Huone (CR-26/Chain Reaction/1999)
24.2.09 2 commentaires

Venetian Snares vs Bonga-Ra - 4 Adaptation Of Rossz Csillag Allat Született [ZIQ111R / Planet Mu 2006]


Venetian Snares, un génie ou un taré?
Il n'en reste pas moins le fer de lance de la Breakcore et autre electronica speedée et torturée.
En voyant l'album Rossz Csillag Alatt Született remixé j'ai eu peur d'une catastrophe.
Que nenni, Bong-RA m'a bluffé.

Felbomlasztott Mentokocsi est basé sur un tempo plutôt lent. Les violons, une batterie et une atmosphère glauque à souet. Un beat taillé à la hache , les instruments bavardent rendant coup pour coup.

Szamar Madar commence avec la voix si mystérieuse de l'album. Pièce downtempo extrêmement bien ficelée avec toujours de merveilleux instrus !

Cette fois c'est la batterie qui prend le pouvoir et se déchaine afin d'assoir son autorité. Elle délivre un beat déstructuré. Qui a dit que la drill'n'bass était réservée aux ordinateurs. Voilà le jazz du prochain millénaire.

La dernière piste impressionne avec son atmosphère inquiétante, la voix d'outre tombe fait son retour. Les violons rendent cette piste oppressante presque malsaine. L'EP se clôt sur cette voix qui sombre dans la folie suivi des cordes plaintives.

Cet EP révèle des facettes de Rossz Csillag Alatt Született, permettant de le comprendre sous un nouvel angle.

Indispensable.

Acheter l'album

Venetian Snares vs Bonga-Ra - 4 Adaptation Of Rossz Csillag Allat Született [ZIQ111R / Planet Mu 2006]
23.2.09 0 commentaires

Seefeel - Quique [PURE 28 CD / Too Pure 1993]

Quique....un album ovni sortit en 1993 alliant rock, ambient et IDM. Voilà grosso merdo comment ont pourrait résumé ce chef d'œuvre. Car oui il s'agit bien d'un classique, le saint grâl pour tout collectionneur de musique expérimental des années 90's.

Seefeel à une approche de la musique électronique très touchante. Le groupe est à la base orienté vers le rock, lorsque l'électro commença à faire surface, ils se mirent eux aussi à trifouiller les machines, le résultat s'avère très original et inhabituel.

Les nappes cristallines et les mélodies sont hypnotiques, les rythmes rock alliés aux guitares donnent l'impression d'un rock en apesanteur, ajouté à cela la voie sublime de Sarah Peacock susurrant avec délicatesse et vous obtenez une ambient psychédélique profondément méditative.

Il s'en dégage une sensibilité comme peu d'album d'DIM on sut le faire.
Je n'ai pas de comparaison qui me vienne en tête pour vous donnez une idée, je n'est tout simplement jamais entendu un tel mélange des genres. Disons que ça pourrait être un mélange entre Ulrich Schnauss, Tortoise, Autechre (époque Amber) et The Field (pour le côté hypnotique des nappes et mélodies).

Un album qu'ont pourrait aisément qualifié d'intemporel tant les mélodies et les textures sont actuelles et innovantes.

Acheter l'album (redux edition, album ré-édité en 2007)

Seefeel - Quique [PURE 28 CD / Too Pure 1993]
22.2.09 1 commentaires

EU- EU_Soft (ART 011 CD/ Art-teck - 2000)

OM
Quand les russes s'inspirent et/ou copient intelligemment l'intelligent music, nous pouvons nous délecter de cet excellent groupe: Ёлочные Игрушки . C'est le nom original d'E.U. destiné à l'international. EU_soft est le 1er album du duo et date de 2000. Il respire l'influence d'Ae version Amber et Incunabula, c'est-à-dire la période mélancolique et encore mélodique du phare de l'électronica. Les diplomés de mathématique de l'université de St Petersbourg ont bien repris à leurs comptes la grisaille anglaise si subtile d'Autechre et nous on proposé ce clone russe avec succès. A re-découvrir...


01
Vrect (4:27)
02
Snitch (5:17)
03
Cloudz (4:46)
04
5.5138 Plus (5:36)
05
Mello.Me (4:16)
06
Tayna (4:41)
07
3rd Planet (4:56)
08
Dipsly (4:22)
09
Jshi (4:58)
10
X-maz Dub (3:46)
11
Ved (4:32)
12
Downset (4:45)


Visitez Boomkat.com pour les dernières sorties du groupes et ses nouvelles orientations.

Acheter l'album

EU- EU_Soft (ART 011 CD/ Art-teck - 2000)
20.2.09 1 commentaires

Gescom - Key Nell [SKA007 / Skamn 1996]

Gescom est un collectif regroupant près d'une vingtaine d'artistes depuis ses débuts à aujourd'hui. Ont retrouve notamment le duo Autechre, principal artisant du projet, mais aussi Bola, Rob Hall (Ad Vanz), Russell Haswell....

Key Nell est à mon avis le meilleur de Gescom, un pur chef d'oeuvre.

Impossible de ne pas reconnaitre la patte Autechre sur cet Ep, les nappes sont typiques du groupe, les beats froids et mécaniques. L'ambiance générale est sombre et pesante.

On commence par Key Nell 1 avec sa mélodie simpliste sur laquelle s'ajoute un beat lourd assez lent, vient s'ajouter une tripoté de click n cuts du plus bel effet puis enfin entre en scène les nappes presque glauques qui donne un côté apocalyptique. Les voies cuttées et une mélodie hachée viennent achever l'ambiance. Un petit bijoux d'inventivité.


Key Nell 2 continue sur la lancée en démarrent sur un beat concassé et carrément déstructuré comme rarement j'en est entendu, la structure est hallucinante, on se prend à attendre chaque 'cliquetis' avec impatience. Comme pour narguer l'auditeur, le rythme s'arrête, une nappe s'installe, puis sa repart de plus belle avec une mélodie acérée et agressive pour finalement lâcher la pression avec une partie ambient intense.

Les deux derniers morceaux sont eux aussi des pépites IDM, les sons mécaniques et les changements de rythmes sont époustouflant.

Difficile de sortir d'un tel EP, mélange d'Autechre version Chiastic Slide et d'un Aphex Twin en pleine méditation.

Un classique !


Gescom - Key Nell [SKA007 / Skamn 1996]
18.2.09 1 commentaires

B12 - Electro-Soma [warp cd9 / Warp Records 1993]

Artificial Intelligence Series : volume 4

B12, précurseur de l'ambient techno depuis les débuts des 90's et artiste incontournable sur Warp profite du projet Artificial Intelligence pour sortir son premier album.

Le duo entamme le voyage par un morceau ambient du plus bel effet sur Soundtrack of space. Ensuite vient le fameux mélange entre la détroit techno et l'ambient si caractéristique du son de B12. Bio Dimension ou Hall of Mirrors sont de vraies perle, les synthés sont magiques et les arrangement deep et soignés donnent aux morceaux un côté épique. Cette techno est aussi fortement influencé par l'Acid House très présente dans les clubs et les raves anglaise aux tout début des 90's.

On notera la présence du track Telefone 529 déjà présent sur la première compile AI et bien sur l'emblématique morceau Basic Emotion, un des premiers morceaux du duo qui laisse place à la mélancolie.

Détroit à Mad Mike, l'Angleterre à B12.

Acheter l'album

B12 - Electro-Soma [warp cd9 / Warp Records 1993]
18.2.09 2 commentaires

Loess - Nomon/Schoen [MD 114 / n5MD 2003]


Un très court, et très rare EP, avec seulement deux titres mais quelle claque. Les deux compères de Loess me surprendront toujours. Signés sur n5MD, Proem a aussi réalisé quelques compositions sur ce label. Leur son est à ranger entre les débuts d'Autechre et Bola, très travaillé, pur, avec des nappes magnifiques.

Un air lointain et pourtant proche, une sensation assez bizarre.
La musique est mélancolique mais l'on sent que rien n'est là au hasard. Tout a une place, sa place.

Des enchainements parfaits qui font grimper l'auditeur continuant de monter toujours plus haut, jusqu'à manquer d'oxygène et le faire redescendre brusquement, la léthargie a assez durée.

De retour face contre Terre ont cherche désespérément des sensations comparable a celles que l'on a ressenti il y a encore quelques secondes. Groggy, nos yeux se ferment, les oreilles sifflent, c'est fini.


Acheter l'album

Loess - Nomon/Schoen [MD 114 / n5MD 2003]
16.2.09 3 commentaires

Underground Resistance - Interstellar Fugitives [UR-045 / Underground Resistance 1998]

Une paire de jeunes lycéens de Détroit, fana de musique, écoutant chaque soir l'émission de radio du DJ The Electrifying Mojo dans laquelle Modjo passait abondamment un mélange de Kraftwerk et Georges Clinton, créaient dans la confidentialité des clubs underground une musique nouvelle, axée sur les drums et les precussions, la Techno.

Ainsi, Juan Atkins (avec son groupe Cybotron il créa un morceau appelé Techno Music qui donnera le nom au genre), Derrick May et Kevin Saunderson avait créé une musique sombre et froide qui parlait à tous ces jeunes fauchés par le chomage et la pauvreté. Une scène underground allait sortir de terre.

Jeff Mills, Dj expérimenté officiant sur une radio locale (sous le pseudo The Wizard) depuis 1981 rencontra Mad Mike, musicien de studio jouent du jazz ou de la funk, ensemble ils passaient des heures entre les machines de Mills et les claviers de Mad Mike, les premiers morceaux prirent forme. Leur techno était grave puissante et remplis d'espoir.
En 1989, Ils décidèrent de créér un collectif, Undergorund Resistance qui mettra en avant la musique, ne cédant pas à l'appel des grandes majors européennes friandes à cette époque des artistes estempillés 'Détroit Techno'. UR prone la liberté et entend bien resté indépendant, produisant les artistes de Détroit à Détroit et pour Détroit.

Modèle d'intégrité, Mad Mike investit tout son argent dans le label et finit par construire un immeuble dans lequel il installera les studios du label ainsi que son distributeur indépendant, Submerge. C'est dans cet immeuble que tout les artistes du label enregistrent leur musique, c'est ce qui donne cet identité musicale si particulière, ce 'son' UR.

UR est par la suite devenu le label Techno le plus respecté de la planète, ne sortant que des EPs pour la plupart en petite quantité. Les artistes du label sont prodonféments attachés à leur ville et ne font que très rarement des Dates à l'étranger.
Exceptionnellement et pour faire découvrir leur musique à un plus grands nombre de gens, le label sortit cette compilation regroupant quelques eps sortis sur le label. On retrouve donc Suburban Knight, DJ Rolando (qui par la suite a sortit le génial Jaguar dont UR à du défendre avec acharnement sa distribution face aux majors), Mad Mike ou simplement le groupe Underground Resistance (utilisé lors des collaborations entre les artistes et pour les prestations live).

Un album techno intemporel.

Acheter l'album

Underground Resistance - Interstellar Fugitives [UR-045 / Underground Resistance 1998]
16.2.09 2 commentaires

Lil Louis & The World - From The Mind Of Lil Louis [AER 45468 / Epic 1989]

Lil' Louis est une légende vivante, uns des inventeurs de la House. Tout ce passe dans les ghettos à Chicago dans les années 80, quelques musiciens dingues de funk/jazz/blues expérimentent sur leurs machines (machines qui pour la plupart ont servis à créer les plus grands tubes disco). Ils finissent par créer ce qu'ont appellera la House Music ou Acid House. Une musique pleine de vie, les rythmes sont binaires, les sons acid et métalliques, la voie est devenue matière sonore.

Dans le même temps à quelques encablures de là, à Détroit, leurs homologue de la motor city créer eux aussi une musique électronique nouvelle, plus dure et profonde, la Techno. Mais nous reviendrons là dessus dans la prochaine chronique.

Bref, Lil' Louis à d'abord sortit un hymne Acid House planétaire, son fameux French Kiss, mais si vous savez ce morceau où l'ont entend une femme crier de plaisir.
Dans la foulée il sort son premier album, un des classiques House incontesté, From The Mind Of Lil Louis.


L'album est un concentré d'innovation, une synthèse parfaite entre le groove funky des heures de gloire américaine et les expérimentations acid de Dj Pierre ou Marshall Jefferson. Lil' Louis ajoute cependant une touche jazzy caractéristique, créant ainsi le RnB. Un visionnaire.

Incroyablement moderne, cet album est une pépite en avance sur son temps, il traduit parfaitement l'énergie de création qui émanait du milieu underground à Chicago et Détroit.
Plus qu'un album mythique c'est un livre d'histoire, témoin d'une révolution musicale.

Acheter l'album

Lil Louis & The World - From The Mind Of Lil Louis [AER 45468 / Epic 1989]
15.2.09 0 commentaires

Tortoise - Millions Now Living Will Never Die [Japanese Edition - Tokuma Japan Communications 1996]

Tortoise, groupe américain résidant à Chicago peut se vanter d'avoir renouvelé le Krautrock et redonné un nouveau souffle à la scène rock. Leur son hybride mêlant expérimentations électorniques, rock binaire et ballades folk fût une révolution, le post-rock était né.

Millions Now Living Will Never Die est le genre d'album présent dans les fameuses listes '100 albums à écouter avant de mourir' dont est friande la presse anglaise et américaine. Il faut bien admettre que l'album est en effet un incontournable.

L'album commence par le morceau fleuve Djed, long de 20minutes. Un chef d'œuvre sur lequel le groupe montre l'ampleur de son talent...Une basse froide et cependant rassurante, une rythmique enlevé et binaire, un clavier discret balançant un groove imparable. La texture du morceau est hallucinante, le son est âpre et rude, les sons électroniques fusent et ajoute un côté free jazz au morceau. Le morceau est en constante évolution, chaque partie développe un thème différent, passant d'une mélodie rêveuse à un magmas sonore électronique remplis de cliquetis.

OUCH, on ressort de
Djad abasourdit, on pense instantanément au parallèle Can/Tortoise, un morceau d'une telle puissance à de quoi changer notre perception de la musique et surement provoquer des vocations.
Après une telle démonstration on à du mal à s'imaginer ce que le reste de l'album va pouvoir apporter de plus. Eh bien accrochez vous, le reste est aussi bon !
Le groupe excelle sur les ballades rock magnifiques (Glass Museum), des titres plus rapides plein de riffs ou des respirations downtempo touchant au jazz voir même à la musique latine (le rythme langoureux de Along the Banks of Rivers).

Ici je vous propose la version japonaise incluant 3 titres supplémentaires (Gamera, Goriri et Restless Waters).

Acheter l'album

Tortoise - Millions Now Living Will Never Die [Japanese Edition - Tokuma Japan Communications 1996]
15.2.09 0 commentaires

Hecq - Night Falls [¥767 / Hymen Records 2008]


Ben Lukas Boysen alias Hecq ne s’est pas contenté de sortir un des meilleurs albums de 2007 (0000, album mêlant electronica/dark/expérimental), il revient encore en 2008 avec un nouvel album sur lequel il change d’orientation. Night Falls est bien évidemment un album d'Ambiant, avec un titre pareil il n'en aurait pas pu être autrement.

Bon ont va pas y aller par quatre chemins, Hecq sort encore uns fois un album d’une qualité époustouflante. L’ambiant est un genre peu présent dans les bacs depuis plusieurs années, à tort. Il nous livre ici un album très sombre et froid. Les morceaux sont basés sur une succession de nappes qui montent et descendent, accompagnées ça et là de grésillements inquiétants, de voies sorties d’outre tombe.


Night Falls est un album dense et compact, l’ambiance est tellement noire, intense que l’ont ne peut pas rester indifférent. C’est un véritable voyage au bout de la nuit qui prend aux tripes, c’est une expérience avant tout sensorielle. Tout au long de l’album il y a comme une sorte de bruit sourd très basse fréquence qui met en place un décor froid et glauque propice à la torpeur et au malaise.

Je n’avais jamais entendu une musique si profonde, mais pas profonde comme peut l’être
Substrata de Biosphere, là c’est plus intime encore, c’est comme si cet album faisait ressortir nos peurs et cauchemars, après l’écoute on se sent libéré d’un poids, on se sent plus vivant.

Acheter l'album

Hecq - Night Falls [¥767 / Hymen Records 2008]
13.2.09 1 commentaires

Arovane - Plnt [FWD9901 / [FWD: 1999]


Sorti en 1999 (tout juste dix ans, comme ça passe vite) sur l'éphémère label [FWD: (sous-label d'Eevo Lute, une excellente structure axée IDM), cet EP d'Arovane possède déjà toutes les caractéristiques de son style reconnaissable entre mille...

Le vinyl commence avec "Plnt", un morceau avec une rythmique 4/4 basique mais efficace, classique dans la techno mais plus rare chez Arovane, qui lui préfère des patterns souvent plus travaillées, à la croisée du breakbeat et parfois même évocatrices du dubstep d'aujourd'hui. Ensuite vient "Thaem" un track plus estampillé "Uwe Zahn" ou l'on retrouve ses ambiences habituelles, et qui rappelle un peu "Thaem_nue", du même Arovane, sur son excellent album Atol Scrap.

Mais les véritables trésors se cachent sur la face B, qui s'ouvre sur un "Leev" tout en rythme et en mélodies enfouies sous une reverb omniprésente. Et vient tout simplement le meilleur morceau de l'EP avec "Gersh Nal", car pour moi Arovane n'est jamais aussi bon que lorsqu'il s'essaye à la mélancolie des mélodies aux accords fatigués et leurs nappes de synthés fantomatiques. L'ambience de Gersh Nal est absolument superbe, avec une rythmique toute en contretemps qui vient s'accoller à de magnifiques envolées électroniques aux sons volontairement saturés et doux à la fois. Un morceau beau comme un coucher de soleil agrémenté de légers nuages aux relents violacés d'un soir d'automne.

Acheter l'album

Arovane - Plnt [FWD9901 / [FWD: 1999]
11.2.09 0 commentaires

Lukid - Foma [WERK CD 007 / Werk Discs 2009]

Ok alors voici sans conteste un des albums majeur de 2009 !

Pour son second long format, Luke Blair nous gratifie d'un Abstract Hip Hop de toute beauté, mais attention ici l'ambient et les atmosphères millimétrées sont omniprésentes.

Pour commencer, un beat lourd emprunté au hip hop. Retravaillé et déstructuré, même s'il est imposant il paraît fragile comme si le morceau pouvait s'arrêter d'un instant à l'autre. Sur Raise High the Roof Beam ou Veto, le lien avec le hip hop est évident, Lukid y ajoute un piano, des breaks... le tout est massif et terriblement bien foutu. Impressionnant !

Lukid à également un don pour créer de belle nappes et textures (Time Doing So Mean, morceau hybride hallucinant sur lequel Lukid pose de magnifiques mélodies). Les ambiances sont très expérimentales, des voies inquiétantes déformées et glauques (Fall Appart), des vibrations de basses venant direct du dubstep et des sons incongrus se mariant parfaitement à cette fameuse rythmique lancinante et découpée (Sky Fly).

Un chef d'oeuvre !

Acheter l'album

Lukid - Foma [WERK CD 007 / Werk Discs 2009]
9.2.09 3 commentaires

Bola - 1 [ska005 / Skam 1995]

Bola est un des piliers de bar au bistro de l'Idm. Il est là, buvant tranquillement sa bière dans l'ombre. Il est très discret, voulant surement perpétuer la règle de l'anonymat. En attendant son prochain album, je vous propose son 1er Ep.

On commence par Forcasa 3, difficilement de faire plus IDM, le son de Bola est identifiable dès les premières secondes, le track montre la voie que suivra Bola pour ses productions suivantes.

Krak Jakomo est plus glitch/ambient, n'oublions pas qu'Amber est sorti une année plus tôt.

La 3eme piste, Metalurg 2 continue dans le même registre, une atmosphère froide et de belles nappes langoureuses et sinueuses.

Enfin Balloom est plus terre à terre, moins mélancolique, se rapprochant plus d'un Gescom (Bola, ne l'oublions pas, à fait partit de Gescom et collaboré avec Autechre sur Incunabula)
. Cette piste est typique de l'IDM au mileu des 90's.

Darrell Fitton lance sa carrière de bien belle manière, un excellent EP. Introuvable aujourd'hui.

Bola - 1 [ska005 / Skam 1995]
9.2.09 2 commentaires

Black Dog Productions - Bytes [warp cd08 / Warp Records 1993]


Et voilà le troisième album Artificial Intelligence, signé Black Dog Productions ou plus simplement The Black Dog (oui encore un post sur eux, mais je tiens à poster les AI dans l'ordre).

Au programme de ce premier long format de TBD, une techno rythmée, des rythmes concassés et bien sûr les mélodies simplistes typiques du groupe. Un album inspiré et maîtrisé qui montre déjà le talent du groupe à créer une techno originale et mélodique.


Acheter l'album

Black Dog Productions - Bytes [warp cd08 / Warp Records 1993]
4.2.09 0 commentaires

VA / Alternative Selection vol.2 - Music Is Math

A selection of IDM masterpieces since early 90's to 2008. Aphex Twin, Autechre, B12, HIA, BoC, Bola, Proem, Monolake....

Alternative Selection has been created to promote artists and high quality music.
In this time, the music market is full of shit commercial music, here is the opportunity to discover and listen original artists.

Inspired by the Artificial Intelligence Series (Warp records), there will have several free compilations with different styles and textures. Most of them will be about electronic music, but also experimental, modern classical and Krautrock.

Music is a full-time job for artists and labels, they live their passion intensely, so please keep buy their music to support them.

You can find on this page some links to buy the albums included in the compilation. (if you want to remove a link/track, please contact me here : warpalternative@gmail.com)

Tracklist :
CD1
01. Aphex Twin - Heliosphan [R & S / 1992]
02. B12 - Hall Of Mirros [Warp Records 1993]
03. Speedy J - Beam Me Up! [Warp Records / 1933]
04. Balil - Avidya [Rising High Records / 1993]
05. Omicron - A Thousand Dyes on the Moist Earth [Instinct Records / 1994]
06. Autechre - Piezo [Warp Records / 1994]
07. Beaumont Hannant - Vague [GPR / 1994]
08. The Gentle People - Journey (Aphex Twin Care Mix) [Rephlex / 1995]
09. The Higher Intelligence Agency - Fleagle [Beyond / 1995]
10. Gescom - Key Nell 1 [Skam / 1996]
11. Slag Boom Van Loon - Poppy Seed [Planet Mu / 1998]

CD2
01. Bochum Welt - Fortune Green [Rephlex - 1997]
02. CiM - Shift [Ann Aimeee / 1999]
03. Opiate - Pk 50 [April Records / 1999]
04. Boards of Canada - Kid For Today [Warp Records / 2000]
05. Bola - Magnasushi [Skam / 2001]
06. Multicast - Hall of the Inverted Mushrooms [K2 O Records / 2002]
07. Christ. - Spengly Bengly [Benbecula / 2002]
08. Proem - I Don't Know How to Tell [Merck / 2004]
09. Arovane - Instant Gods Out of the Box [City Centre Offices / 2004]
10. Hecq - Doraccle [Hymen Records / 2004]
11. Monolake - North [Imbalance / 2005]
12. Alex Smoke - We Like It Insipid [Soma / 2006]
13. Subheim - Hollow [Tympanik Audio / 2008]

Alternative Selection vol.2 - Music Is Math [Part 1]
Alternative Selection vol.2 - Music Is Math [Part 2]

4.2.09 0 commentaires

The Black Dog - The Peel Session [WAP 115 CD / Warp Records 1999]

OM

Pour continuer de ravir les fans de Black Dog, un petit cinq titres qui n'a de petit que le titre! C'est en fait cinq perles délivrées dans une unité de ton parfaite : electronica mélodieuse avec une petite brèche plus abstraite et bleepy avec Simperton. A Peel must have...

1
Shadehead (5:58)
2
Rise Up (5:03)
3
Simperton (5:33)
4
Rue (6:16)
5
Psycosyin (8:55)

Acheter l'album

The Black Dog - The Peel Session [WAP 115 CD / Warp Records 1999]
3.2.09 3 commentaires

The Black Dog - Spanners [PUP CD1 / Warp Records 1995]

Ken Downie, Ed Handley et Andy Turner réunis pour la dernière fois avant que Ed et Andy ne se consacrent à leur projet en commun, Plaid, laissant Downie seul aux commandes.

Le trio nous embarque dans un pot pourri oscillant entre Techno, Acid, Trip Hop et IDM, le tout avec une saveur orientale envoutante. Ils font preuve d'une maitrise incomparable sur chacun des genres abordés.
Le morceau Raxmus, intro magnifique plutôt downtempo prépare le terrain en douceur au déluge de sonorités qui va suivre. Incroyable comment TBD passe d'un morceau IDM épique long de 10minutes sur Psil Cosyin à une ballade techno plongée dans des nappes sublimes sur Nommo.

Autre morceau génial, un de mes préférés sur cet album, Frisbee Skip. Ici le trio s'éclate avec des changements de rythmes étourdissants et une mélodie entrainante, pffff ça laisse sur le cul.

Sans conteste le chef d'œuvre de The Black Dog, audacieux et puissant. Plus qu'un classique, cet album nous rappel que la musique électronique est un genre audacieux et novateur, le plus grand changement musical des 20 dernières années vient bel et bien de la techno, cet album est là pour en témoigner.

Acheter l'album

The Black Dog - Spanners [PUP CD1 / Warp Records 1995]
3.2.09 0 commentaires

Markant - Vice Versa (Cat M-30 - Markant- 2002)



OM

3 albums pour l'allemand Carsten Endraß aka MARKANT : Vice Versa est le deuxième.

Moins Harsh que le premier (Infam) qui nécessitait d'avoir parfois l'oreille bien accrochée sur certains tracks (les autres étants des perles plus accessibles), Vice Versa lorgne plus vers l'electronica mélancolique classique bien maîtrisée. Avec au demeurant, une touche dark qui sentirait un chouillat l'influence belge et ses landes embrouillardées... Jugement parfaitement subjectif bien sûr, mais c'est juste pour vous indiquer que l'ombre d'Ae (et sa dentelle de beats secs et claquants) ne plane pas sur Markant d'une manière prééminente. Il y a bien du teuton là-dedans, car le son est plus lourd et épais.

Au final, RAS, le gars contrôle cette veine avec brio et on peut écouter l'ensemble d'une traite avec plaisir et sans risque de se lasser ou de se boucher les tympans...

01- 00:02:00 13:17:00 spurwechsel
02- 13:19:00 05:03:40 natura morte
03- 18:22:40 10:37:10 al dente
04- 28:59:50 08:53:23 mistral
05- 37:52:73 02:27:12 rebus
06- 40:20:10 07:28:32 vice versa
07- 47:48:42 10:29:13 deserto
08- 58:17:55 07:09:36 etude
09- 65:27:16 06:22:68 laissez faire
10- 71:50:09 06:27:43 freie radikale

cd 78:15:52



Acheter l'album

Markant - Vice Versa (Cat M-30 - Markant- 2002)
1.2.09 0 commentaires

Richard Devine - Aleamapper [SCH-019 / Schematic 2001]

Le bonhomme a été repéré par Aphex Twin, autre grand malade, on se doute bien qu'ont ne va pas écouter Chantal Goya en appuyant sur play...

Aleamapper est un album dense et compact. Richard Devine est passé maître dans l'art de créé des ambiances sonores froides et métalliques. Attention ici il ne s'agit pas de morceaux ambient relaxant et apaisant, ses compositions sont complexes et déstructurées, ça va vite très vite. Dur de capter tout les détails en une seul fois.

En parallèle, Devine est Sound Designer (Hecq l'est aussi d'ailleurs) on comprend mieux pourquoi ses morceaux ressemble à de vraies improvisations. Un clic par là un clac de l'autre côté, une multitude de sons non identifiés...

Pas de structure pré-établie, pas de beat régulier et rassurant, ici rien ne ce passe comme prévu, un véritable KO électronique...et pourtant on aime ça !

Pour ceux qui ont aimé Confield vous allez adoré celui ci, pour les autres passez votre chemin, c'est à vos risques et périls...

Allez faire un tour sur son website, magnifique : http://www.richard-devine.com

Acheter l'album

Richard Devine - Aleamapper [SCH-019 / Schematic 2001]