15.6.09

Suburban Knight - My Sol Dark Direction [PFG025CD / Peacefrog 2003]

James Pennington aka Suburban Knight fait partit de la première vague de producteurs à Detroit aux côté de Juan Atkins, Saunderson, Derrick May, Fowlkes...
Quand Derrick May lança sont label Transmat en 1986, James en profita pour se pencher sérieusement sur son travail en studio et sortit l'année suivante son premier maxi : The Groove, un classique.

Après avoir collaboré avec
Kevin Saunderson pour le tube planétaire Big Fun, il sortit son second maxi qui restera dans l'histoire de la techno : The Art Of Stalking. Ce morceau marque les esprits, James produit une techno dure et plus sombre que le reste des sorties de l'époque. 20 ans après le morceau n'a rien perdu de son efficacité. Ce n'est donc pas une surprise de le retrouver sur cet album qui réunis à la fois d'anciens morceaux et d'autres plus inédits.

Shape Shifter est lui aussi très dark, les synthés sont froid et pesants. Vient Midnight Sunshine qui à plus la 'patte UR' avec sa mélodie plutôt mélancolique et un beat âpre.
Suburban Knight à façonné le 'son UR' aux fils des ans (la compile Interstellar Fugitives est significative de son influence sur le reste des artistes du label), Mad Mike lui voue une adoration et on comprend pourquoi.


Sa discographie n'est peut être pas aussi fournie de certains autres piliers de la Motor City mais nul doute que Suburban Knight à marqué la techno à chacune de ses apparitions.

Suburban Knight - Midnight Sunshine



Acheter l'album

Suburban Knight - My Sol Dark Direction [PFG025CD / Peacefrog 2003]

Comments ( 0 )

Enregistrer un commentaire