23.8.09 1 commentaires

L'Ombre - Letting Go At The Steering Wheel [act 229 / Ant-Zen 2009]

Après 4 ans d’absence, L’ombre sort Letting Go At The Steering Wheel, toujours sur Ant-Zen.

Il a prit son temps, et a changé sa façon de concevoir sa musique. Ici l’ambient mélancolique est couplée avec des sons plus industriels dignes des pointures de l’IDM. Mais surtout la grande nouveauté c’est l’apport de sons acoustiques.

Ce mélange des genres avait de quoi faire peur et pourtant L’ombre s’en sort parfaitement. Avec virtuosité il dose chaque élément, le piano omniprésent ajoute encore une touche de mélancolie à ses productions.

Sur In From The Rain, il démontre son savoir faire en ce qui concerne l’IDM, le rythme breaké est bien ciselé, la mélodie est envoutante et fragile.
Reach For Me est l’exemple parfait de ce contraste étonnant antre acoustique et synthétique. Le piano et les nappes sont superbes, ont y trouve aussi des guitares discrètes et entrainantes. Une ballade entre downtempo et IDM qui ravira tous ceux qui cherchent un son sortant de l’ordinaire.

Combustion Chamber est lui exclusivement électronique. Cette electronica racée et survitaminée donne un coup de fouet à l’album, le morceau est plus noisy que jamais. Les saturations rageuses et les basses puissantes donnent des frissons avant de plonger dans l’ambient pour le moins glaciale de Wrapped Around a Telephone Poll.

L'Ombre - In From The Rain


Acheter l'album

L'Ombre - Letting Go At The Steering Wheel [act 229 / Ant-Zen 2009]
19.8.09 0 commentaires

Planetary Assault Systems - Temporary Suspension [OSTGUTCD09 / Ostgut Tonträger 2009]

Je vous avais déjà parlé de l’EP du même nom qui avait réjouit tout les fans de PAS, voici le long format tout aussi jouissif.

Cette techno là est taillée pour le dancefloor, les sons industriels sont implacables. Tout y est très bien produit, l’impression de puissance ce fait sentir tout au long de l’album, nous plongeant dans un état d’euphorie totalement incontrôlée.

On retrouve donc le génial Temporary Suspension déjà présent sur l’EP. Whoodoo,Enter Action et quelques autres nous conforte dans l’idée qu’on à ici à faire à un Dj autant qu’à un producteur, ces tracks là sont d’une intensité folle et sont fait pour le live.
On notera l’influence du son de Detroit sur Open Up et Gateway To Minia, le genre de track que Jeff Mills apprécierait… ^^

Planetary Assault Systems - Om The Def


Acheter l'album

Planetary Assault Systems - Temporary Suspension [OSTGUTCD09 / Ostgut Tonträger 2009]
15.8.09 0 commentaires

Alva Noto & Ryuichi Sakamoto / Ensemble Modern - utp_ [r-n 96 / Raster Noton 2009]

Alva Noto et Ryuichi Sakamoto livre ici le troisième chapitre de leur collaboration fructueuse. La performance à été réalisée à l’occasion du 400ème anniversaire de la ville de Mannheim. Après Vrioon et Insen, les revoilà accompagné de l’Ensemble Modern. Les deux compères ont ainsi voulu s’écarter des chemins déjà explorés et ajoutent à leur musique un coté plus cinématique et théâtrale.

L’orchestre est au centre de la scène, car ici les violons et autres instruments à cordes sont omniprésents. Les coups de boutoirs secs ou voluptueux des violons se marient parfaitement aux bips électroniques discrets d’Alva Noto. Le piano de Sakamoto est plus en retrait par rapport aux précédents albums du duo mais reste tout de même un élément majeur de cette musique.

Tout y est millimétré, l’orchestre délivre des sons presque surnaturels et arrive même à recréer un ko qu’on dirait électronique. Alva Noto laisse les instruments évoluer avec beaucoup de liberté, il jauge parfaitement les sons synthétiques et les nappes cristallines.

La musique du duo se conjugue parfaitement aux instruments de l’ensemble contemporain, utp_ est donc plus ouvert que les précédents mais si évidement cette musique reste résolument expérimentale.
A noter que la performance était audiovisuelle, le DVD du package (cd+dvd, livret de 28 pages... magnifique) inclut donc la version live avec les somptueux visuels, frétillants à la moindre fréquence, répondant parfaitement aux notes jouées.

Un moment d’écoute passionnant, la profondeur des sons m’a littéralement subjugué.

Alva Noto & Ryuichi Sakamoto / Ensemble Modern - Grains


Acheter l'album

Alva Noto & Ryuichi Sakamoto / Ensemble Modern - utp_ [r-n 96 / Raster Noton 2009]
13.8.09 3 commentaires

The Black Dog - We Are Sheffield EP [SOMA 267 / Soma 2009]


Toujours dans la ligné de Further Vexations, The Black Dog sort cet EP composé de remixes de qualités, plus un inédit.

Le remix de
Crooks respecte parfaitement l'atmosphère éthérée de l'original. Les nappes sont somptueuses, le beat retravaillé est puissant et véloce.
The Bass Soldier Remix
opte pour une reprise très personnelle. Les bleeps et autres basses vrombissantes respectent l'héritage warpien.

Vient ensuite le remix d'Autechre, qui il faut bien l'avouer à en grande partie participé au buzz concernant cet Ep. Les nappes sont à la fois cristallines et synthétiques, le beat est reconstruit et varie au gré des décrochages propre au duo. Au fur et a mesure le morceau s'emballe, la structure se disloque. Les sons métalliques sont très proches de Quaristice, ainsi l'ambiance est oppressante et les sons véloces.
Je m'attendais tout de même à mieux, peut être un peu trop long...


La dernière plage est signée
TBD, Trypside Syndicate est une courte plage d'ambient faite uniquement au synthé. La ritournelle est posée sur des nappes de toute beauté, on est immédiatement transporté.

The Black Dog - Tunnels Ov Set (The Bass Soldier Remix)


The Black Dog - We Are Sheffield EP [SOMA 267 / Soma 2009]
13.8.09 1 commentaires

Luke Vibert - We Hear You [ZIQ240 / Planet Mu 2009]

Pour ne pas déroger à ses habitudes, Luke Vibert continu d’enchainer les sorties à un rythme effréné.

On remarquera la pochette plutôt drôle de ce We Hear You. On devine d’entrée que Master Vibert va nous déballer ses jouets préférés et faire le gamin surdoué pendant une heure.

L’album se rapproche beaucoup des productions de Wagon Christ. C’est funky, le son est chaud, les collages sont excentriques et font mouche.
Les samples sont omniprésents, les collages sont souvent loufoque, d’où l’impression d’écouter les démos d’un enfant un peu déranger. Et c’est ce que j’adore, derrière ce faux bordel se cache en faite une production millimétrée et complexe.

Alors comme d’habitude, Vibert dynamite les genres, les mélanges sont improbables et souvent hilarants.
On notera donc les montées d’acid que sont Pretty Old Acid Music (avec la voie d’un kid criant Aciiid !) ou encore De-pimp Act. Les délires disco/drums/electro sont à leur paroxysme sur Porn Shirtwee.
Ah que dire du rafraichissant We Hear You qui sera sans doute le tube de cet album.

Luke Vibert nous sert un album de très bonne facture, même si il est vrai que les multiples changements de directions peuvent en dérouter certains. Pour ma part c’est ce que j’adore, de loin le truc le plus dingue de cette année.

Luke Vibert - We Hear You


Acheter l'album

Luke Vibert - We Hear You [ZIQ240 / Planet Mu 2009]
8.8.09 4 commentaires

Speedy J - A Shocking Hobby [NOMU74CD / Novamute 2000]

Speedy J à amorcer un véritable virage avec cet album. L’album tient en un mot : Dark.

Ok on savait depuis quelques temps que le maestro lorgnait vers quelques contrés sombres et tourmentées, son précédent album regorgeait de mélodies inquiétantes et d’autres nappes glaciales.

Mais ici, Speedy J passe un cap, tout y est plus froid, plus dur. A ma connaissance, A Shocking Hobby est le seul album dit IDM voire techno qui est atteint une telle noirceur, excepté peut être Consumed.

Les beats sont surpuissants et les basses féroces et agressives, le travail sur les textures est époustouflant. Les mélodies sortent de nulle part, des sons encore inconnus parviennent à nos tympans. Mais comment fait-il ?!

On alterne entre les passages ultra violents de cette techno écorchée et les plages d’ambient aux nappes angoissantes et cristallines.
Speedy J est un vrai sorcier, il regroupe sur un même album une techno acérée comme j’en est rarement entendu et des plongées d’ambient de haute volée.

Le pionnier de l’IDM continu de sortir des albums plus bons les uns que les autres et entre dans le 21 ème siècle sans tremblez en rappelant que le propre de cette musique est d’évoluer et d’innover.

Faites attention… ça coupe...

Speedy J - Balk Acid


Acheter l'album

Speedy J - A Shocking Hobby [NOMU74CD / Novamute 2000]
4.8.09 0 commentaires

Hallucinator - Morpheus [CR-35/ Chain reaction - 2003]

Om
Pour balancer le précédent post de Dub Techno façon Intrusion et Echospace à Détroit, voilà un Ep plutôt rare du très discret Hallucinator sur Chain Reaction. Anna Piva & Edward George sont anglais et c'est Moritz von Oswald qui est derrière la production pour la touche allemande essentielle du label mythique...
Morpheus est connoté Dub reaggé, Waterline nous emmène loin dans l'abstraction suave du Dub techno léché et subtil. Transition lance la basse et le kick hypnotique dans la plus pure tradition Basic Channel pour 10 minutes de bonheur. Et Reverie, comme son nom l'indique, nous pose sur une plage ambient Dub de sable gris...

A1 Morpheus
A2 Waterline

B1 Transition
B2 Reverie (Edit II)


Hallucinator - Morpheus [CR-35/ Chain reaction 2003]
2.8.09 1 commentaires

Intrusion - Intrusion / Reflection [echospace 007 / echospace 2008]

Qui a dit que les allemands avaient la main mise sur la dub techno ? Certainement pas le label Echospace basé à Detroit qui continu de balancer des merveilles du genre.

L’histoire de ce Intrusion/Reflection est particulière, Stephen Hitchell le boss du label, a mis la main sur ces tracks apparemment enregistrés entre 93 et 98 par un certain Intrusion. Ces quelques tracks sont restés dans l’oublie pendant 10 ans, Hitchell en a retravaillé certaines versions et ramasterisé le tout.

Bien lui en a pris, cet ep est une véritable merveille. Les basses sont monstrueuses, les rythmes techno/ house font merveilles. Chaque version est toujours plus enivrante, ce dub hypnotique d’une puissance démesurée a de quoi faire rougir Basic Chanel et compagnie.

Et que dire du morceau final, une longue plage d’ambient d’une beauté incroyable.

Cet Ep reste pour moi un chef d’œuvre.

Intrusion - Intrusion (phase90 reshape)


Acheter l'album

Intrusion - Intrusion / Reflection [echospace 007 / echospace 2008]
1.8.09 0 commentaires

Ochre - Like Dust Of The Balance [BEN048CD / Benbecula 2009]

Ochre fait maintenant partit des artistes référence en termes d’IDM mélodique. Like Dust Of The Balance est son 3ème album.

Toujours fidèle à lui-même, la production est soignée, les mélodies sont mise en avant, rien ne dépasse.
Or c’est peut être le seul reproche que j’aurais concernant ce disque, Ochre n’a pas pris de risques, rien de bien aventureux.

Quoi qu’il en soit l’album est de très bonne facture, les divers instruments et rythmiques sont suffisamment bien exploités pour tenir la duré et nous permettre d’avoir un angle de vue différent sur chacun des morceaux.

Cependant certains arrangements sur les instruments m’ont parfois paru un peu trop mielleux et pas forcément en accord avec le reste.

Ochre fait ce qu’il sait faire de mieux : un album d’IDM pur et dur facile à écouter. Un disque qui vaut le détour.

Ochre - Dustlands


Acheter l'album

Ochre - Like Dust Of The Balance [BEN048CD / Benbecula 2009]