21.6.10 5 commentaires

Saycet - Through The Window [MVS10071 / MVS Records 2010]



Saycet n'est pas signé sur Skam ni Warp Records, il ne vient pas non plus d'Islande. Non, Saycet est français, ce discret parisien est bel et bien à ranger dans vos bacs aux côtés de Boards Of Canada, Mum ou encore Ulrich Snhauss.

Vous l'aurez devenié, la musique de Saycet est profondément ancrée dans le souvenir et la mélancolie sucrée de notre enfance.

Pierre Lefeuvre ne se pose pas de question il va droit au but, les morceaux sont contemplatifs et envoutants, plutôt courts. Le piano distille les mélodies fragiles, les clicks n cuts font leur apparition sans effets de manche, tout est modéré et retenu pour garder une certaine innocence. La voie de la chanteuse Phoene Somsavath n'est pas désagréable et complète parfaitement le tableau.

Cette electronica lorgnant vers la pop ravira les amateurs des artistes cités précédemment. L'attrait de Saycet pour les musiques plus expérimentales est évident et par moment on pense au Nannou d'Aphex Twin.Cette touche d'héritage IDM saura surement attiré ceux pour qui Ae, Aphex ou Arovane n'ont pas de secret.

Through The Window est une réussite indéniable, pour peut que vous ayez envie d'une musique de qualité sans chercher la complexité, cet ablum est pour vous.

Saycet - 15


Et en bonus la version live sur morceau Easy:


Acheter l'album

Saycet - Through The Window [MVS10071 / MVS Records 2010]
20.6.10 4 commentaires

[Sortie d'album] Le prochain Matthew Dear est pour cet été !

Matthew Dear revient enfin après son génial Asa Breed sortit en 2007 ! Le disque s'appellera Black City et sortira sur Ghostly International le 16 août prochain.



Black City:

01 Honey
02 I Can't Feel
03 Little People (Black City)
04 Slowdance
05 Soil to Seed
06 You Put a Smell on Me
07 Shortwave
08 Monkey
09 More Sugery
10 Gem

Le premier morceau extrait de l'album, I Can't Feel, est dors et déjà disponible sur son site : www.matthewdear.com

Matthew Dear - I Can't Feel


C'est toujours aussi bon, le son est chaud et généreux, le groove est omniprésent. Pas de doute, Black City sera l'album de l'été !
18.6.10 1 commentaires

Vladislav Delay- Tummaa [Bay72CD / Leaf 2009]


OM

Je me réjouissais de quitter Nouméa pour aller passer quelques jours à Sydney afin de m'acheter quelques disques et payer mon crédit aux artistes. Mais la ville -très agréable au demeurant- est forte dépourvue de boutiques musicales -la faute à internet m'a-t-on dit - et plus encore de sélections électroniques un peu underground. L'ambiance est plutôt mainstream, commerciale et rock.
Cependant, guidé par l'ange de l'électronica désirant combler mon besoin, j'ai déniché miraculeusement une copie de l'album de Stanislav Delay sorti en 2009 : Tummaa, accompagné notamment sur 5 tracks du compositeur Craig Armstrong (lui-même participant parfois à Massive Attack).

Comment définir l'album? Du néo digital free jazz expérimental, moins dub techno que ses précédentes productions, même si l'actuelle bonne dose d'acoustique est perdue dans de l'électronique pointue sur fond de constructions souvent abstraites et énigmatiques. Cependant, le jeu de la qualification s'arrête là tant Tummaa défie les genres et se pose comme une œuvre vraiment originale. La touche géniale et décalée du finlandais se décline ici dans une orientation novatrice sans pour autant déroger à son univers habituel. De l'excellente musique pour ravir les amateurs de sonorités underground repoussant les frontières de l'imagination...

1 Melankolia 10:58
2 Kuula (Kiitos) 9:02
3 Mustelmia 8:13
4 Musta Planeetta 5:11
5 Toive 11:09
6 Tummaa 10:19
7 Tunnelivisio 11:16

Acheter l'album

Vladislav Delay- Tummaa [Bay72CD / Leaf 2009]


9.6.10 1 commentaires

Soultek - Dreaming Under A Starlit Sky [ECHOSPACETEK2 / Echospace 2009]


Soultek , c'est le projet du génial Stephen Hitchell. Mais si vous savez, c'est lui qui est derrière Intrusion, lui aussi qui collabore avec Rod Modell pour le projet Echospace...
Et puisque l'on vient à parler d'Echospace, c'est encore lui qu'il faut remercier pour avoir créé le label Echospace [Detroit], surement le truc le plus excitant depuis Basic Channel.

Vous l'aurez compris on est ici en présence d'un piller de la scène dub techno, et ce coup ci tout ce passe à Detroit. Sous son pseudo Soultek, Hitchell nous balance donc un son unique qui allie les deux grands mouvements que sont la Detroit Techno et l'école Berlinoise emmenée par Maurizio.

Ce jumelage coule de source et le son développé est plus deep que jamais.
Les nappes aériennes et cristallines semblent flotter et s'éterniser tandis que les drums machines made in Detroit se chargent d'égrener leurs beats chaud pleins d'echo. L'austérité du son allemand est ici adoucie, les machines 'sonnent' terriblement Detroit et pourtant les synthés nous semblent familiers et nous rappel les glorieuses années Chain Reaction.

Le morceau éponyme, Dreaming Under A Starlit Sky, résume parfaitement le sentiment d'apaisement que procure cet album, les nappes sont pures, le beat discret et efficace, l'echo fait son travail et nous hypnotise sans peine. Une merveille d'ambient techno que Juan Atkins ne renierait pas.

Pour ce disque l'écoute nocturne est recommandée quoiqu'il saura aussi très bien vous rafraîchir sur les plages cet été !

Echospace redonne vie à un genre qui est resté trop longtemps en apnée. Detroit reprend là où tout s'est arrêté et aux vues des sorties du label, toutes plus excellentes les unes que les autres, ont ne se fait pas de soucis pour l'avenir.


Soultek - Dreaming Under A Starlit Sky


Acheter l'album

Soultek - Dreaming Under A Starlit Sky [ECHOSPACETEK2 / Echospace 2009]