27.7.10 2 commentaires

John Daly - Sea & Sky (WM50206- Wave Music 2009)



Om
Il y a comme un fort relent d'Ambient 70' dans cette techno contemporaine toute mélodique et moelleuse. Certains synthés marquent définitivement leurs empreintes en références à cette période et l'on pourrait aisément reconnaître une "lointaine" touche de Tangerine Dream, de Klaus Shulze ou plus près de nous Pete Namlook ou Oliver Liebe. Bref vous l'avez compris, Sea & Sky est un disque planant qui pourrait sans rougir obtenir le qualificatif de "Space techno" sans pour autant verser dans l'ambient.
3 morceaux plus Deep/Tech House viennent ponctuer l'album d'une atmosphère club bienvenue. Notamment Do It en intro, tout à fait dans la veine Dub techno berlinoise.
A mon sens, un réussite dans ce genre et un must have pour ceux qui aiment paresser entre ciel et mer. J'y verrais volontier le karma celtique et sa sensibilité féérique revenu habiter l'artiste talentueux qu'est John Caly... (puisqu'il est irlandais)

Do It (Album Edit) 5:49
In The Stars (Alternative Mix) 6:06
The Wasteland, Sea & Sky 9:19
Solar Lights 6:47
Atlantis (Deep Sea Dub) 5:55
Gabriel 5:51
Exp 3 (AKA 2 Sequencers Are Better Than One) 7:20
Freak Out Or Get Out 7:52
Time Again 5:24
Flashback 6:01
Monsoon

Acheter l'album

John Daly - Sea & Sky [WM50206- Wave Music 2009 ]
12.7.10 4 commentaires

Burger / Ink - Las Vegas 2010 [KOMPAKT KLASSIKS CD1 / Kompakt Klassiks 2010]


J’ai découvert cet album il y a quelques semaines suite à son repressage sur le label Kompakt ( lors de sa sortie en 1996, il est paru sur le label Harvest).
Aux manettes deux emblèmes de la techno germanique, et c’est peut dire ! Jörg Burger et Wolfgang Voigt (ici sous le pseudo Ink, diminutif de son fameux alias Mike Ink) décident de faire évoluer la techno qu’ils connaissaient alors. Ils ont l’idée d’une techno moins hermétique, plus aérée mais tout en conservant le côté immersif de la minimal qui leur est chère.
Les influences de Detroit sont bien évidement présentes, le titre d’ouverture, Avalon en est l’exemple parfait avec ses synthés deep et vaporeux et son beat puissant. L’héritage de Robert Hood est incontestable.

Le duo prend des libertés et installe des textures fluides et relaxantes, le très ambient Elvism est absolument superbe avec ses sons presque aquatiques !

Flesh and Blood avec sa rythmique ralentie lorgne vers une house aérienne des plus réussie !
Twelve Miles High porte bien son nom, cette dub techno minimale est un modèle du genre, les variations sont savamment orchestrées pour ne jamais nous lâcher, nous garder perché très haut, très très haut.

Ahurissant de technicité, ce disque est un précurseur, Milk & Honey vous rappellera peut être les travaux de Gui Boratto, cette techno mélodique pleine de douceur aurait put figurée sans honte sur Chromophobia.

Le morceau de fin, Swiss Made est lui aussi des plus étonnants. Les synthés aux accents mélancoliques, la rythmique entrainante, tout y est, vous écoutez du Board of Canada made in Cologne, et ça vaut le détour !

Cet attachement à la techno minimale de Cologne allié aux mélodies presque pop sont sans doute les prémices du ‘son’ Kompakt qui sera lancé par Voigt en 1998 soit 2 ans après la parution de l’album.

Las Vegas est sans conteste un disque majeur. Burger et Voigt sont des visionnaires, ils ont sut créer une techno intemporelle et prédire les directions que la techno mid 90’s allait prendre par la suite.
Il y a quelques semaines je vous ait posté un disque de Soultek, écoutez Las Vegas et vous comprendrez sans doute mieux le lien qui unis Detroit et l’Allemagne…

Burget/Ink - Flesh And Blood


Acheter l'album

Burger / Ink - Las Vegas 2010 [KOMPAKT KLASSIKS CD1 / Kompakt Klassiks 2010]