23.8.10

Audiokonstrukte - City Echoes [FUR 001 / Fürni 2010]



Comme à chaque fois que je traverse la manche, je ramène dans mes valises quelques vinyles/cds, ce coup ci j’ai trouvé une pépite au hasard de mes recherches dans les bacs (un poil bordéliques) de Berwick Street.

J’ai d’abord été attiré par la pochette, une ville illuminée dans la nuit noire. Puis j’ai remarqué la petite étiquette collée sur le plastique sur laquelle était écrit les mots suivant : ambient music, IDM, chill-out… Le genre de truc qui ne me fait pas hésiter longtemps, ni une ni deux je lâche donc quelques pounds au vendeur qui semble faire la gueule (vu le marché du disque/vinyle, il a de quoi, son job ne tient surement qu’a un fil).

De retour en France je lance la lecture, les premières notes de synthé sont très mélancoliques, presque trop, ça m’intrigue. Puis le beat arrive, plutôt chaud et bien rythmé. Décidément un drôle de mélange mais qui n’est pas pour me déplaire.

La lecture continue pendant que je me décide à chercher quelques infos sur Audio Konstrukte, inconnu au bataillon, je me dis que c’est surement un allemand à la discographie longue comme le bras…
Tout faux, Audio Konstrukte sort ici sont premier album. Je suis sur le cul, faut bien admettre que le son est mixé à la perfection, on est loin d’un simple essai. L’atmosphère nocturne déploie ses longues nappes. Ici pas de déstructuration, les accents dub sont omniprésents, les synthés sont millimétrés et les mélodies simples et envoutantes.

L’allemand a pioché dans l’IDM anglais, cherchant à ne garder que l’essentiel, la mélancolie et la texture ‘warpienne’, mais surtout il a gardé le minimalisme allemand, l’héritage de Basic Chanel est clairement visible. Sans parlé des passages d’ambient techno hypnotique à la Monolake.

Le mariage de toutes ces influences est inhabituel, cet IDM dubbisé est une merveille, rarement j’ai entendu un tel résultat. La ville plongée dans la nuit que l’on aperçoit sur la pochette se dévoile au fur et à mesure. La nuit finie par se réchauffée jusqu’à devenir une douce nuit d’été, calme et apaisée.


Audiokonstrukte - Karmakoma


Acheter l'album (la version physique est tirée en très petite quantité, dépêchez vous !)
Version Digitale


Audiokonstrukte - City Echoes [FUR 001 / Fürni 2010]

Comments ( 3 )

om.
très alléchant cette chronique...
Et la pochette est dans mes cordes.
on DL

Au fait Slick, j'ai pas ton mail alors je profite de ce comm pour poser un projet sur IDM.

Que penses tu de poster nos propres compiles sur le blog, puisque nous traquons le son et qu'en plus, je suppose que tu te refais parfois des compiles bien a toi (en tout cas c'est valable pour moi et peut-être les autres) , pourquoi ne pas poster ces assemblages savants et chiadés?

Ca aurait le mérite de la nouveauté aussi, car je les compile forcément comme si c'était un mix, conceptuellement arrangées autour soit d'un thème, genre, artistes, sous genre... bref, comme un mix mais pas mixé.

ce qui a l'avantage de pouvoir être réexploiter ensuite par d'autres qui peuvent reprendre les tracks individuels.

Bref, c'est une idée. Avec sur la pochette, le nom du BLOG bien sûr et du compilateur.

a+ et merci pour les trouvailles anglaises
Shivatronic@gmail.com

je t'ai répondu par mail je ne sais pas si tu l'a reçu...

mon mail : contact@idmbreakingnews.com

hey man, thanks for boosting this up again.. BIG appreciation!! love yr blog and the soundwaves... bosanna

Enregistrer un commentaire