2.2.11

Plaid - Rest Proof Clockwork [WARPCD63 / Warp Records 1999]


C’est toujours une joie de me replonger avec fébrilité dans le passé de Warp Records. Direction la première décennie du label, la plus passionnante sans aucun doute…

Le duo Plaid après s’être écarté de la fameuse formation The Black Dog à donc sortit un premier album, Not For Threes. Un album qui reste comme l’un des meilleurs sortit sur Warp, on en reparlera dans un futur billet. Puis vient le second album Rest Proof Clockwork sortit en 1999, celui par lequel j’ai découvert Plaid.

Shackbu ouvre le bal, de suite on reconnait le son Plaid, cette techno sautillante pleine de breaks et toujours planante. Les scratchs ajoutés ça et là soulignent la volonté du groupe d’exploré des voies différentes.

Ralome est une plage d’ambient qui se rapproche de Manuel Goettsching, les cordent se fondent dans de longs echos, les nappes s’allongent. Un classique.

Buddy est un de mes favoris sur ce disque, la mélodie est calme et hypnotique, quelque chose de mystérieux se dégage de ce morceau. L’ambiance est dingue, on plane littéralement !

Plaid sait tout faire, les thèmes s’entremêlent, la panoplie complète du parfait bidouilleur électronique est ici employée. Le duo semble tout de même garder une certaine ligne de conduite : ne jamais délaisser les mélodies, rester simple et proposer une musique différente.

Ainsi Dang Spot est un ovni musical totalement hallucinant, une sorte de jungle ralentie avec une mélodie improbable venue des 80's. L’imagination presque enfantine de Plaid est ahurissante !

New Bass Hippo nous donne un aperçu très ‘personnel’ (pour pas dire barré) du jazz version Plaid. A coup de synthés et de vocodeurs tout les standards volent en éclat pour notre plus grand bonheur.

Vous l’aurez compris Rest Proof Clockwork est dense, pourtant la facilité d’écoute surprend, la complexité du travail accomplie ne transparait pas au premier abord et c’est là toute la force de Plaid.
La diversité des structures, des sons et des émotions est infinie, mais la cohésion est parfaite. On est tenue en haleine tout du long comme si un suspense invisible nous gardait en alerte jusqu’à la dernière seconde. Chaque morceau est un chapitre, haletant et mystérieux. Ce bouquin là est écrit de main maître, avec fluidité et inspiration.
Un disque majeur.


Plaid - Buddy


Acheter l'album

Plaid - Rest Proof Clockwork [WARPCD63 / Warp Records 1999]

Comments ( 2 )

Mon album de Plaid favori ! Leur musique est l'une des plus organique de la sphère électronique. Des instruments traditionnels y interviennent d'ailleurs (guitare ici, accordéon sur "Not For Threes").

hahaha Dang Spot m'a toujours fait penser aux circuits sur l'île tropicale dans Mario Kart.
Cet album est incroyablement acidulé et d'une finesse rare, un spectre de couleurs folles, ensoleillées, parfois douces ou euphorisantes. La très grande époque de l'électronica !
Album fétiche, avant qu'ils ne commencent à tourner "dark".

Enregistrer un commentaire